J'ai les bons gestes au quotidien - Communauté de Communes Haut Val de Sèvre

Adoptez les bons réflexes pour préserver le milieu naturel et permettre un traitement efficace de vos eaux usées.

Le réseau n'accepte pas tout !

Une liste non exhaustive de ce qu’il ne faut pas rejeter au réseau d’assainissement collectif :

  • Les effluents septiques (les eaux usées) ayant transité par une fosse de décantation : problèmes de salubrité, d'odeurs, modification des qualités chimiques de l'effluent.
  • Les graisses, issues de la restauration ou de votre friteuse : elles sont peu "digestes" pour la station d'épuration et s'accumulent un peu partout, causant des problèmes d'odeur, d'écoulement, d'encrassement.
  • Les déchets : lingettes, produits d'hygiène féminine, huiles de toutes sortes... mais aussi parfumeurs d'eau de chasse, serpillère, coton de tige... le collecteur d'assainissement n'est pas une poubelle. Les déchets solides s'y déposent, s'enroulent, se coincent, usent ou endommagent les systèmes de pompage.
  • Les produits chimiques : peintures, solvants... ils peuvent "intoxiquer" la station d'épuration, qui est un réacteur biologique, et contaminer toute la chaîne de traitement.
  • Les eaux pluviales (gouttières, drains, avaloirs) en réseau séparatif... Elles peuvent faire déborder les collecteurs et la station, et sont le vecteur de nombreuses des pollutions citées plus haut.

Pas de lingettes dans les toilettes !

Produits d'utilisation courante, les lingettes jetées dans les toilettes sont un fléau qui coûte cher à la collectivité et à l'environnement. Vous jetez vos lingettes dans les toilettes parce que vous pensez qu'elles sont biodégradables ?

Même si leur emballage indique qu'elles sont « biodégradables », elles n'ont pas le temps de se dégrader avant leur arrivée en station d'épuration. Jetées dans les toilettes, les lingettes bouchent les réseaux et les pompes. Elles forment progressivement des bouchons compacts qui nécessitent régulièrement les interventions de la Régie Assainissement. Elles créent une usure prématurée des équipements, des risques d'inondation ou de débordement et donc de pollution de l'environnement lors d'épisodes pluvieux important.
Ces dysfonctionnements augmentent le prix de l'assainissement, et donc la facture d'eau pour l'usager.

Les lingettes augmentent considérablement la production de déchets

  • Selon une étude de l'Observatoire Bruxellois de la Consommation Durable, en optant de façon régulière pour les lingettes, que ce soit pour l'hygiène personnelle ou l'entretien de la maison, un ménage peut augmenter la quantité de déchets qu'il produit de +/- 58 kilos par an.
  • Cette même étude montre également que nettoyer le sol avec des lingettes plutôt qu'avec un torchon et un détergent tout usage peut coûter jusque 15 fois plus cher (555 euros par an contre 35 euros).

Il y a une odeur d'assainissement dans la maison !

Vous entrez dans votre cuisine ou votre salle de bain et vous sentez une odeur d’assainissement. La mauvaise odeur des canalisations peut provenir d’un WC, d’une douche italienne, d’une machine à laver, etc.

Quelques indications sur l’origine possible de la mauvaise odeur :

  • Vérifier si les siphons ne sont pas bouchés. Les dépôts de cheveux, d’aliments, des dépôts crasseux, la graisse, etc. peuvent s’agglutiner dans le siphon et l’ensemble devient un véritable nid à bactéries.
  • Vérifiez également que les siphons sont bien en eau, en particulier après une longue inoccupation du logement. Les siphons peuvent se dénoyer par aspiration. Le phénomène se produit notamment lorsque la ventilation, qui prévient ce phénomène, est insuffisante. Il faut alors diagnostiquer le phénomène et éventuellement modifier l'installation en renforçant la ventilation.
  • Détectez d’éventuels problèmes de plomberie (fissures, mauvais raccords, joints en mauvaise état, etc.) qui peuvent laisser échapper du gaz de la tuyauterie.
  • Vérifiez si l’eau commence à avoir du mal à couler au niveau des éviers et lavabos. Un bouchon dans une canalisation d’eaux usées peut entrainer des mauvaises odeurs. 
    Référez-vous à l’article : J’ai un problème d’écoulement.
  • Les remontées d'odeurs peuvent aussi provenir de bouches d'aération branchées directement sur une canalisation d'assainissement sans siphon, ou situées à une hauteur insuffisante pour prévenir les nuisances (une prise de ventilation doit se situer au faîtage de la maison).

Ce site web utilise des cookies afin d'établir des statistiques de fréquentation.  Pour plus d'information, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.
En poursuivant votre navigation, vous déclarez avoir lu et accepté nos mentions légales.