Phase 1/ Diagnostic Climat Air Énergie sur le Haut Val de Sèvre - Communauté de Communes Haut Val de Sèvre

La Communauté de Communes Haut Val de Sèvre considère la transition énergétique comme un enjeu majeur de développement. Elle a réalisé un diagnostic mettant en lumière les forces et faiblesses du territoire, afin d'établir une stratégie et un plan d’actions adaptés.

Combien d’énergie consomme-t-on en Haut Val de Sèvre ?

Environ 1 030 GWh sont consommés par an sur le territoire, soit 1 030 000 000 kWh. Cela équivaut à environ 100 000 000 de litres de pétrole. Par comparaison, on estime qu’un foyer de 4 personnes consomme en moyenne entre 15 000 et 20 000 kWh par an.

Le profil énergétique du Haut Val de Sèvre est principalement marqué par les consommations énergétiques du secteur des transports (57%), résidentiel (25%) et de l’industrie (10%). 

Consomation-energetique-par-categorie.jpg

 

Peut-on développer les énergies renouvelables ?

Le PCAET intègre un volet dédié aux énergies renouvelables et à leur potentiel de développement.Chaque énergie est étudiée individuellement pour voir dans quelle mesure elle pourrait être déployée sur le territoire.

Icones_energies_renouvelables.jpg

 

Le potentiel en énergie renouvelable sur le territoire est estimé à 605 GWh par an. Cette donnée prend en compte l’énergie déjà produite et utilisée actuellement. Par comparaison, cela correspond à environ 60 000 000 litres de pétrole

L’essentiel de ce potentiel net est représenté par quatre productions d’énergies relatives au photovoltaïque (42%), à l’éolien (26%), la méthanisation (13%) et la chaleur fatale (12%) [Chaleur produite par un procédé dont ce n'est pas le but]. Les autres sources d’énergies renouvelables sont beaucoup plus faibles (solaire thermique 4 %, bois-énergie 1%, géothermie 1% et hydroélectricité inférieure à 1%).

 

Energies-renouvelables.jpg

 

Quelle est l’autonomie énergétique du territoire ?

L’autonomie énergétique est calculée en comptabilisant d’un côté les consommations énergétiques, de l’autre la production énergétique locale renouvelable sur le territoire. 

La production d’énergie renouvelable correspond ainsi à 13% de la consommation totale d’énergie finale sur le territoire.

Plus précisément, l’équivalent de 37% de l’électricité consommée sur le territoire est produite par une forme d’énergie renouvelable (98% éolien et 2% photovoltaïque).

Consommation-et-production-energie.jpg

 

Où en sommes-nous avec nos émissions de gaz à effet de serre ?

Le territoire émet environ 398 000 tonnes équivalent CO2 par an. Ceci représente l’équivalent de 1,5 milliards de km en voiture (essence, [6-10] CV) ou l’élevage de 212 000 bœufs.

Ces émissions sont principalement liées au secteur des transports (38%), de l’agriculture (25%), de l’alimentation (14%) et du résidentiel (9%).

 

Emission-gaz-a-effet-de-serre.jpg

 

Notre territoire est-il vulnérable aux effets du changement climatique ?

 Évolution du climat de la Région

 

Evolution-climat-region.jpg

 

Conséquences sur le territoire

L’eau est l’enjeu principal pour les années futures : en excès, lors d’événements extrêmes qui provoqueront de plus en plus d’inondations ou en manque, la plupart du temps.

Enjeux-changement-climatique.jpg

 

Pourquoi s'engager en faveur de la transition énergétique ? 

La politique énergie-climat de la Communauté de Communes Haut Val de Sèvre va engendrer des investissements et des projets, qui vont développer l'activité économique et donc des emplois. Le PCAET permet d’évaluer l’impact de cette politique à l’échelle du territoire, mais également au niveau national.

L’outil TETE (Transition Énergétique Territoire Emplois), développé par le Réseau Action Climat et l’ADEME, permet de quantifier les co-bénéfices d’une politique énergie – climat en France. Il permet de quantifier le nombre d’emplois nationaux et locaux, issus des opportunités de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique à l’échelle du territoire.

Cette méthode tient compte des emplois directs, mais également des emplois indirects.

Le potentiel de développement du territoire grâce aux énergies renouvelables

Potentiel-emplois-locaux-energies-renouvelables.jpg

79 emplois locaux pourraient être générés via les énergies renouvelables

L'efficacité énergétique

Potentiel-emplois-locaux-renovation-energetique.jpg

156 emplois locaux générés via la performance énergétique

Concernant la performance énergétique du patrimoine bâti, les calculs ont été basés sur une isolation des logements d’avant 1970, qui n’étaient alors soumis à aucune réglementation thermique. Cette amélioration de la performance énergétique va générer un nombre d’emplois très significatifs et ce potentiel pourra être dépassé via les logements postérieurs à 1970 et grâce aux économies d’énergies des autres secteurs consommateurs du territoire.

 

Vous voulez en savoir plus ?

Nous vous invitons à consulter les documents ci-dessous :

Synthèse du diagnostic Climat-Air-Énergie

Diagnostic Climat-Air-Énergie

Ce site web utilise des cookies afin d'établir des statistiques de fréquentation.  Pour plus d'information, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.
En poursuivant votre navigation, vous déclarez avoir lu et accepté nos mentions légales.