Conférence pour

Depuis la semaine de la vaccination qui s'est tenue du 23 au 27 avril 2018, l'ARS (Agence Régionale de Santé) Nouvelle-Aquitaine organise des conférences-débats intitulées "La vaccination, parlons-en franchement" sur toute la grande région. La prochaine conférence se tiendra le Mardi 2 octobre à 18h30 salle Henri-Georges Clouzot à La Crèche.

A cette occasion des experts répondront à toutes vos interrogations, même les plus taboues : "11 vaccinations obligatoires, pourquoi ?", "l'aluminium dans les vaccins, que faut-il en penser ?, "Pourquoi se vacciner contre les maladies disparues ?", "Le système immunitaire des bébés est-il capable de supporter autant d'injections ?"

Les experts qui animeront la conférence-débat :

  • Dr Simon SUNDER, Chef de service des maladies infectieuses et tropicales du Centre Hospitalier de Niort
  • Patrick LE PADELLEC, Représentant de l'URPS (Union Régionale des Professionnels de Santé) Pharmaciens Nouvelle-Aquitaine
  • Pascale DELUMEAU, Représentant du Conseil Régional de l'Ordre des Pharmaciens Nouvelle-Aquitaine
  • Dr Olivier BERTAUD, Représentant du Conseil Départemental de l'Ordre des médecins.

Pourquoi cette conférence-débat ?

La vaccination et la nouvelle obligation vaccinale pour les enfants nés depuis le 1er janvier 2018 suscitent beaucoup d'interrogations, de craintes et de doutes, amplifiés par de fausses informations. Ces idées véhiculées en partie sur les réseaux sociaux ont fini par faire croire que les risques encourus par la vaccination sont plus grands que ceux liés à l'absence de vaccination.

La couverture vaccinale, pour de nombreuses maladies, n'a pas encore atteint le taux optimal de plus de 95% comme le recommande l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). L'épidémie de rougeole fin 2017 - début 2018 en Nouvelle-Aquitaine est le résultat de cette couverture vaccinale insuffisante qui est de 77% (chiffres Santé Publique France 2016) en moyenne dans toute la région et de 76% dans les Deux-Sèvres.

Si collectivement le nombre de personnes vaccinées est insuffisant, nous ne pouvons pas empêcher le virus de circuler et d'atteindre potentiellement des personnes fragiles, qui, elles, ne peuvent pas être vaccinées (allergies, femmes enceintes, personnes immunodéprimées).

La rougeole, considérée, à tort, comme bénigne ou comme maladie exclusivement infantile, a entrainé depuis son retour, dans 1 cas sur 4, une hospitalisation et peut avoir des conséquences graves voire mortelles.

Il est donc primordial de fournir au grand public des informations objectives et transparentes. C'est pour ces raisons que l'ARS Nouvelle-Aquitaine et ses partenaires ont choisi d'aller au contact des citoyens, mais aussi des professionnels de santé et de la petite enfance, pour les informer et répondre à toutes leurs questions.

Cette conférence est organisée en partenariat par l'Agence Régionale de Santé et le Contrat Local Santé Haut Val de Sèvre et Mellois en Poitou.

Documents à télécharger :

 

Plus d'informations sur : nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr

 

Fichiers à télécharger

Ce site web utilise des cookies afin d'établir des statistiques de fréquentation.  Pour plus d'information, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.
En poursuivant votre navigation, vous déclarez avoir lu et accepté nos mentions légales.