Quatre nouvelles cheffes d’entreprises sur le Haut Val de Sèvre - Communauté de Communes Haut Val de Sèvre

Accompagnées dans leurs démarches, et aidées par le service de développement économique de la Communauté de communes Haut Val de Sèvre et ses partenaires, quatre nouvelles entrepreneuses ont décidé de créer ou reprendre une activité sur le territoire. Ces quatre exemples d’entreprenariat au féminin, trop rares encore, devraient encourager d’autres porteuses de projet à passer le cap de la création d’entreprise.

Mademoiselle, Madame

logoMMA 44 ans, Dominique Moisan a repris la boutique de vêtement « Mademoiselle » située place du Marché à Saint-Maixent-’Ecole. Originaire de Vendée, cette comptable de formation a été séduite par la ville. En reprenant ce commerce dynamique, elle compte bien garder la clientèle existante en conservant la même gamme de vêtement que sa prédécesseure. Dominique va également étendre son offre de vêtements avec une gamme grandes tailles.
Pour bien montrer ce changement, la nouvelle propriétaire des lieux a rebaptisé la boutique : « Mademoiselle, Madame». 

Oxalis

A La Crèche, c’est le salon de coiffure OXALIS qui a trouvé une nouvelle dirigeante en la personne de Vanina Cardineau. Après 20 ans d’expérience dans différents salons, cette coiffeuse de formation a décidé de sauter le pas et de reprendre le salon dans lequel elle avait travaillé quelques années auparavant.
La clientèle est déjà au rendez-vous et Vanina envisage l’avenir avec sérénité.

L'opticien qui bouge

logoopticienAurélie Sècheret quant à elle, a créé une entreprise d’optique chez elle, à François. Mais ce n’est pas là que vous la trouverez, puisque c’est elle qui viendra à votre domicile. En effet, le concept de son entreprise « l’opticien qui bouge » est de se déplacer auprès de ses clients, au lieu de tenir boutique. Après 15 ans d’expérience en tant qu’opticien lunetier, Aurélie a voulu retrouver le sens de ce métier, en devenant son propre patron. Ce projet est né d’une réflexion et d’une analyse de l’évolution du métier d’opticien.
Après quelques semaines d’activité, le concept séduit de plus en plus de personnes.

WAKE UP FORM

logowakeupformFort d’une communication importante en cette fin d’été, vous n’avez pas pu manquer l’ouverture de la salle de remise en forme WAKE UP FORM à Azay le Brulé, en lieu et place de la salle de la « pièce du chêne ». A l’origine de ce projet, c’est Céline Seurin, qui œuvre depuis 2014 pour trouver les partenaires qui la suivront dans cette aventure. A 31 ans, cette jeune commerciale a été séduite par le concept de cette marque de salle de sport.
Grâce à sa ténacité et sa force de persuasion, la salle a pu ouvrir fin août avec deux salariés.

Pour vous accompagner :

Service développement économique
Communauté de Communes Haut Val de Sèvre
Envoyez un email au service
05 49 76 75 93